Glossaire

Davier ou rouleau d’entraînement (n. m.)

Rouleau en bois ou en fer, mobile autour d'un axe supporté par deux montants, et placé à l'avant ou à l'arrière d’un bateau et qui sert à filer les chaînes ou les câbles lors du mouillage des ancres.

Defrutum

Condiment à base de moût de raisin réduit. La principale utilisation culinaire du defrutum était d'aider à conserver et à adoucir le vin mais il était également ajouté aux plats de fruits et de viande en tant qu'agent édulcorant et acidifiant et même donné aux animaux destinés à l'alimentation, tels que les canards et les cochons de lait, pour améliorer le goût de leur chair. Il pouvait être également utilisé comme agent de conservation.

Dendrochronologie (n. f.)

La dendrochronologie est une méthode de datation qui repose sur la mesure et l’étude des épaisseurs de cernes annuels de croissance du bois.
Exposés aux mêmes conditions climatiques, les arbres de même espèce répondent de manière similaire aux variations du climat, par la fabrication annuelle d’anneaux de croissance plus ou moins épais. Des groupes de cernes d’épaisseur particulière ou affectés de caractères anatomiques particuliers communs à différents arbres peuvent constituer des repères chronologiques caractéristiques permettant de les synchroniser. La datation par la dendrochronologie nécessite la comparaison visuelle et statistique des pièces analysées avec une chronologie de référence (ou référentiel). Celle-ci est construite à l’échelle d’une région, pour une période donnée et pour une même espèce ligneuse, à partir d’échantillons d’arbres vivants synchronisés à des échantillons issus d’arbres plus anciens. Les séries de cernes synchrones permettent ainsi, en fonction de la richesse du corpus disponible, d’obtenir une chronologie absolue pouvant remonter plus ou moins loin dans le passé. Dans certaines régions du monde, on dispose de chronologies longues de plusieurs milliers d’années.
Cette méthode, appliquée à l’archéologie, tente de déterminer la date d’abattage des arbres exploités par les sociétés humaines. A condition que ces bois n’aient pas été stockés ou réutilisés, celle-ci permet d’approcher la date approximative de la mise en place des structures ou de la fabrication des objets anciens. Dans les meilleures conditions de conservation des vestiges et à condition que le façonnage des pièces de bois n’ait pas entrainé la perte des derniers cernes, il est possible d’obtenir une datation absolue à l’année près. Les sections d’arbres recueillies sur les sites archéologiques étant souvent incomplètes, la datation n’est fiable qu’avec une incertitude chronologique variable.
 

Dendrologie (n. f., du grec dendro, arbre)

Science qui étudie les arbres. Appliquée à l’archéologie, l’archéodendrologie a pour objet l’étude des vestiges en bois façonnés par l’homme.
De l’arbre vivant à l’objet fini, le bois peut être défini de trois manières : un organisme biologique témoin temporel de l’écologie et du climat passés ; une matière première exploitée dans un environnement naturel ; un objet culturel façonné par l’homme. A l’interface entre sciences humaines et sciences naturelles, l’archéodendrologie a pour objectif général de définir les interactions entre les sociétés humaines et leur milieu forestier. Elle contribue ainsi à restituer l’histoire des techniques de travail du bois caractéristiques des pratiques culturelles anciennes aussi bien que les paléoenvironnements au travers de l’exploitation du matériau bois, de ses modes d’utilisation et de transformation.
L’archéodendrologie réunie plusieurs disciplines dont :
- la xylologie et l’anthracologie dont les analyses mènent à la détermination des essences ligneuses et de leurs propriétés ;
- la dendromorphologie qui définit la morphologie, la structure et la mise en œuvre des arbres au sein des objets archéologiques ;
- la tracéologie ligneuse qui analyse les traces d’origine anthropiques (outils, façonnage, etc.) ou biologiques (insectes, champignons, etc.) laissées à la surface du bois ;
- la dendrochronologie qui, par l’enregistrement de l’épaisseur des cernes annuels de croissance, contribue à la datation de l’abattage des arbres ;
- la dendroécologie qui cherche à mettre en évidence des événements écologiques liés, par exemple, au climat, à l’environnement ou à l’impact de l’homme sur celui-ci.
 

Dionysos

Personnage de la mythologie grecque : dieu de la vigne et du vin.
(en grec ancien Διώνυσος/ Diónysos) Personnage de la mythologie grecque, Dionysos est le dieu de la vigne, du vin et de ses excès. Il est également considéré comme le père de la comédie et de la tragédie. Fils de Zeus et d’une mortelle, Sémélé, il mène une enfance et une adolescence mouvementées à cause de la colère de Héra, l’épouse de Zeus. Il est élevé par les nymphes sous la direction de son père adoptif Silène. Il a été adopté par les Romains sous le nom de Bacchus.
 

Dolium (n. m., pl. dolia)

Différents types de dolia

Les dolia sont des jarres de stockage en terre cuite de grande contenance, principalement utilisés pour le stockage alimentaire. Ils se distinguent des autres catégories de céramique par leur grande capacité de stockage, leur pâte à dégraissants grossiers et leur fabrication aux colombins étirés. Considéré comme le plus grand conteneur en terre cuite jamais fabriqué par l’homme, sa capacité de stockage varie entre 500 et 3200 litres à l’époque romaine. Ils sont fabriqués en plusieurs centres de productions de la Méditerranée entre le VIe siècle av. J.-C. et le IIIe siècle ap. J.-C.
À l’époque romaine, les dolia sont majoritairement employés dans les chais vinicoles et les celliers oléicoles pour la vinification et le stockage.
Omniprésents sur les sites terrestres d’époque romaine, les dolia étaient également utilisés comme citerne dans des navires spécialisés dans le transport du vin en vrac entre la fin du Ier s. av. J.-C. et le milieu du Ier s. ap. J.-C. La taille et la forme de ce conteneur varient en fonction du temps et de l’espace. Les dolia les plus petits, et les plus anciens, présentent une capacité comprise entre 50 et 90 litres. C’est durant le Haut Empire que les dolia atteignent leur capacité maximale puisque désormais ils permettent le stockage de 600 à 3200 litres.
 

Dotation de bord / Mobilier de bord

On désigne par mobilier de bord ou dotation de bord, les objets et ustensiles liés à la vie quotidienne des marins à bord des navires. Cette dotation est principalement constituée d'objets de la vie courante tels que la vaisselle, des conteneurs pour stocker les aliments et l'eau, des lampes pour l’éclairage, des outils. En sont exclus les instruments de navigation et les éléments d'accastillage.

Le mobilier de bord doit ainsi être distingué de la cargaison du navire au sens où les objets de bords ne sont pas transportés en vue d'être commercialisés. Cette distinction est parfois difficile à établir à partir des données de fouilles archéologiques, notamment pour les épaves les plus anciennes, partiellement conservées et/ou pillées pour lesquelles nous ne disposons que d'une restitution tronquée de l'ensemble des objets embarqués.

Certains indices permettent de rattacher sans hésitation des objets à la dotation de bord : graffiti apposés par les marins sur leur vaisselle ou leurs effets personnels, traces d'usures, d'utilisation, comme les marques de passage au feu de cuisson, de réparation, qui témoignent d'un usage à bord. On attribue également souvent à la dotation de bord des objets ou des conteneurs présents en un seul exemplaire ou en petite quantité et qui se démarquent ainsi de la cargaison.

De même, les objets cultuels et notamment ceux relatifs aux pratiques propitiatoires liées à la navigation, font partie du mobilier de bord (statuettes, Thymateria/brûleurs d’encens, petits autels, astragali, etc).

La composition de la dotation de bord, lorsqu'elle est définie avec quelques certitudes, peut parfois donner des indications sur l'origine culturelle des membres de l'équipage ou sur les zones d'escales fréquentées par le navire au cours de ses voyages antérieurs. La concentration de ces objets en un point précis de l'épave peut parfois permettre de localiser l'espace de cuisine du bord.