Glossaire

Saumure (n. f.)

Préparation composée d'eau et d'une importante quantité de sel.
Des aromates y sont parfois ajoutés. La saumure permet la conservation de certains aliments comme la viande, le poisson ou encore les olives.
 

Sentine (n. f.)

Lieu le plus bas de la carène, situé au-dessus de la quille, où s’accumulent les eaux.

Silène

Personnage de la mythologie grecque : sorte de satyre.
en grec ancien Σειληνός / Seilênós) Personnage de la mythologie grecque, il est une sorte de satyre, un être à corps humain, à cornes et à pieds de bouc. Silène est le père adoptif et le précepteur du dieu Dionysos et il représente la personnification de l’ivresse. Avec d’autres divinités mineures, comme Comos (la bonne Chère) et Coros (la Satiété), il fait partie du cortège de Dionysos.
 

Situle (n. f.)

Récipient en forme de seau, servant à transporter l’eau ou d’autre liquide (du latin situla).
Vase en forme de seau cylindrique ou renflé dans sa partie inférieure, à fond arrondi ou pointu, muni d’une anse. De grandes ou petites dimensions, ils étaient fabriqués dans toutes les matières, mais les plus connus sont en bronze, avec des décorations remarquables, et ils ont fréquemment une valeur rituelle. Il s’agit d’une forme très présente entre le VIe et le IVe siècles avant J.-C. en Europe centrale et en Italie du Nord.

Skyphos (n. m.)

Gobelet à deux anses, principalement utilisé lors des banquets (en grec ancien σκύφος = skuphos).
Vase assez profond et plutôt évasé, souvent sans pied ou avec un petit pied annulaire. Il est muni généralement de deux anses horizontales, insérées sous le bord ou au milieu de la vasque. Il était utilisé pour boire du vin lors du symposium ou pour des libations. Un type spécifique de skyphos, muni d’une anse horizontale et d’une verticale et toujours décoré d’une chouette, est dénommé Glaux (= chouette). Cette forme continue d'être produite en différents matériaux, comme le verre, l'argent ou le bronze, à la période romaine.
 

Sole (n. f.)

Caractéristique des bateaux fluviaux, la sole correspond au fond plat, dépourvu de quille ou de tout élément axial. La sole est constituée de planches, les bordages, disposées à franc-bord. Adapté à un espace de navigation en eaux intérieures – dont la contrainte principale est la hauteur d’eau réduite – le fond plat est une nécessité qui permet aux bateaux fluviaux de naviguer dans les eaux les plus basses, tout en portant un maximum de fret. En l’absence de quille, la sole représente la structure déterminante de la coque (voir construction sur sole).

Sonar (n. m.)

Acronyme issu de l'anglais sound navigation and ranging. Appareil utilisant les propriétés particulières de la propagation du son dans l'eau pour détecter et situer les objets sous l'eau en indiquant leur direction et leur distance.

Sous-marin (n. m.)

Navire conçu pour se déplacer sous l'eau. Il peut résister à une importante pression extérieure et atteindre de grandes profondeurs. Différents équipements lui permettent une grande autonomie sous l'eau, limitant ainsi les remontés à la surface.

Stratigraphie (n. f.)

exemple de coupe stratigraphique, fouille du bassin de la Bourse à Marseille, campagne 1970-1971 (archives Centre Camille Jullian © CCJ-CNRS)

La stratigraphie est l'étude de la succession des différentes couches géologiques ou archéologiques qui composent un site. Ces couches, appelées Unité Stratigraphique (US) sont le résultat de l'accumulation de sédiments, de vestiges matériels humains, de restes fauniques ou végétaux, et de manière plus générale des traces des évènements passés sur un site donné. L'étude de ces Unités Stratigraphiques permet ainsi la caractérisation et parfois la datation de cette succession d'événements causés ou non par l'activité humaine. L'ordre et la disposition des couches, appelé Séquence stratigraphique, permettent d'établir une chronologie relative des événements, c'est-à dire de les dater les uns par rapport aux autres. La confrontation de cette chronologie relative aux divers éléments datant contenus dans certaines couches, comme la céramique, les monnaies ou d'autres éléments dont l'analyse offre une datation (appelés fossiles directeurs ou marqueurs chronologiques), permet d'établir les points d'ancrage d'une chronologie absolue.
L'étude stratigraphique, principe fondamental de l'archéologie contemporaine, implique une méthodologie de fouille et un protocole de relevés rigoureux et systématiques. Les couches ou Unités Stratigraphiques sont distinguées les unes des autres par leurs caractéristiques physiques (consistance, couleurs, composition, pendage, etc.) et par le mobilier archéologique qu'elles contiennent. Chaque US est documentée par un enregistrement détaillé par fiche, par des relevés en plan et en coupe et par des photographies. L'ensemble de cette documentation permet de mener l'étude stratigraphique même après la fouille des couches détruites pour accéder aux couches inférieures.
En archéologie sous-marine ou subaquatique, les études stratigraphiques sont moins courantes qu'en archéologie terrestre puisque les épaves sont des ensembles clos témoignant d'un évènement brutal et ponctuel. Toutefois, d'autres sites immergés comme les ports, les aménagements de berges, les dépotoirs, ponts, viviers, habitations sur pilotis etc., témoignent d'une occupation sur des périodes plus ou moins longues et livrent ainsi des séquences stratigraphiques équivalentes à celles que l'on observe à terre.
 

Submersible (n. m.)

Appareil permettant de se déplacer sous l'eau ou en surface. Son autonomie est cependant réduite et la présence d'une plate forme ou d'un navire à proximité est nécessaire. Un submersible peut être guidé soit de l'intérieur, par un pilote, soit de l'extérieur.